Projet Réponses - Réduire les POllutioNs en Santé Environnement

Le Plan Climat Air Energie de la Métropole Aix-Marseille-Provence : de quoi s’agit-il ?

Outil majeur dans la lutte contre le changement climatique et l'amélioration de la qualité de l'air

Le volet qualité de l’air est un axe central pour la métropole Aix-Marseille-Provence.

Canicules à répétition, hausse des températures qui selon les dernières estimations pourrait atteindre jusqu’à + 7 °C en 2100, élévation du niveau marin, etc., Aix-Marseille-Provence a le devoir de prendre sa part dans ce combat visant à accélérer la transition énergétique et écologique d’une Métropole verte.

Le projet de Plan Climat-Air-Energie de la Métropole (PCAEM), adopté le 26 septembre 2019, est une réponse locale aux enjeux globaux du changement climatique et vise à établir une stratégie locale en matière d’accélération de la transition énergétique et écologique pour le territoire de la Métropole.

La reconquête de la qualité de l’air, un objectif central pour le PCAEM

La question de la qualité de l’air sur le territoire de la Métropole se pose désormais comme incontournable dans les politiques publiques menées au niveau local. Pour ce faire, la Métropole, conformément aux exigences réglementaires, a intégré un plan spécifique à la qualité de l’air dans son PCAEM.

Une expertise réalisée en continu par AtmoSud pour déterminer les enjeux territoriaux en matière de qualité de l’air

AtmoSud accompagne la Métropole Aix-Marseille-Provence tout au long de la démarche, en apportant toutes les connaissances nécessaires à la prise de décision. Suite aux diagnostics réalisés début 2018 pour chacun des plans -développés en parallèle et de manière croisée-, AtmoSud évaluera les scénarii choisis en termes d’impacts sur la qualité de l’air et sur l’exposition des populations.

Les ambitions

Le PCAEM s’inscrit dans les objectifs de l’Agenda environnemental que la Métropole porte conjointement avec le Département et porte 5 ambitions pour 2050 :

  • Une Métropole neutre en carbone ;
  • Une Métropole engagée dans la réduction de ses consommations énergétiques à hauteur de 50 % ;
  • Une Métropole qui produit 100 % de l’énergie qu’elle consomme ;
  • Une Métropole engagée dans la préservation de la santé de sa population par la réduction des émissions de polluants et des nuisances sonores ;
  • Une Métropole qui s’adapte aux impacts du changement climatique.

Le projet de Plan Climat-Air-Energie de la Métropole Aix-Marseille-Provence vise, d’ici à 2025, à mettre en œuvre des actions concrètes contribuant à répondre à cette urgence et à engager l’ensemble des actions de la Métropole dans cette dynamique.

Les grands axes du PCAEM

Le projet de PCAEM de la Métropole Aix-Marseille Provence adopté en septembre 2019, s’articule autour de 13 axes et 100 actions et devrait mobiliser près de 300 millions d’euros pour six ans.

Axe 1 : Plaçons l’exemplarité au cœur de l’action publique aux différentes échelles.

Axe 2 : Favorisons un aménagement résilient face aux changements climatiques.

Axe 3 : Offrons de vraies alternatives pour une mobilité durable
.

Axe 4 : Accompagnons la transition des moteurs économiques.

Axe 5 : Renforçons les enjeux climat-air-énergie dans les activités portuaires et aéroportuaires.

Axe 6 : Maîtrisons les impacts air, énergie, bruit sur les équipements et le bâti.

Axe 7 : Développons un mix énergétique basé sur des énergies renouvelables et de récupération.

Axe 8 : Agissons en faveur de la prévention des déchets et optimisons leur valorisation.

Axe 9 : Accompagnons une agriculture et des pratiques alimentaires plus durables.

Axe 10 : Protégeons la ressource en eau et optimisons sa gestion.

Axe 11 : Préservons la biodiversité, les ressources naturelles et les milieux aquatiques et terrestres.

Axe 12 : Mobilisions les acteurs autour des enjeux climat-air-énergie sur le territoire.

Axe 13 : Animons la démarche plan climat métropolitain.

Un plan en trois temps

2020-2025 : Mettre en œuvre des actions concrètes contribuant à répondre à l’urgence et à engager l’ensemble des forces vives de la Métropole dans la dynamique.

2025-2040 : Infléchir la trajectoire en mettant en œuvre des actions structurantes.

2040-2050 : Atteindre les objectifs de neutralité carbone et de résilience, gage d’un développement pérenne offrant une haute qualité de vie pour tous.

Les mesures phares du PCAEM

  • D’ici 2025, 50 % des achats ou renouvellements des bus seront électriques ou au Gaz Naturel Véhicule (GNV) ;
  • Créer un service métropolitain de la rénovation énergétique de l’habitat privé ;
  • Créer une zone à faibles émissions dans le centre-ville de Marseille ;
  • Accompagner les communes dans la rénovation énergétique de leur patrimoine par le biais de groupements d’achats ;
  • Accélérer d’ici 2023, le développement des raccordements des navires à quai sur le réseau électrique et sur des piles à combustible alimentées à l’hydrogène (H2) ;
  • Intégrer des critères climat-air-énergie dans les Délégation de Service Public (DSP) et les actions métropolitaines ;
  • Instaurer un dispositif de soutien technique et financier des projets de production d’énergie renouvelable ;
  • Accompagner et développer l’agriculture urbaine ;
  • Mettre en œuvre la stratégie H2 de la Métropole pour structurer la filière et devenir le hub méditerranéen de l’hydrogène ;
  • Étudier la mise en œuvre d’un service public de fret ferroviaire ;
  • Verdir les villes en renforçant la place de l’arbre en ville, en créant de nouveaux parcs et espaces publics végétalisés.